Nous avons appris avec tristesse la mort de Jean Barral le 25 septembre. Si diverses qu’aient été ses expériences dans les domaines de l’image et de l’écriture, son attachement à la poésie a toujours été son exigence fondamentale. En témoignent ces vers – écrits en ce mois de septembre :

L'aigle noir est tombé comme une pierre dans un gouffre sans fond

et les animaux se sont couchés en gémissant.

Sous l'écrasante attente le sifflement de la faux emplit les rues désertes.

Des clameurs s'étouffent.

Le cheval de la mort galope dans la nuit.

Des silhouettes en profil surveillent, semble-t-il:

Le ciel se cache derrière l'horizon

Une blême fatigue s'écoule et les pas s'échelonnent

Le jour se brise 

Les vapeurs du rêve se dissipent

L'ennui rayonne dans mon coeur

il n'y a rien derrière le mur que l'aube d'un silence.

***

Le 21 mai 2019 nous avions consacré une soirée d’hommage à Jean Barral, à l’Hôtel littéraire Le Swann. Après la projection de La belle saison est proche (1959), film dédié à la mémoire de Robert Desnos, qui rassemble les amis du poète disparu, nous avions écouté Jean Barral dire certains de ses poèmes, de sa voix fragile et ardente à la fois. Ce double hommage avait suscité une vive émotion. Avec les échanges amicaux qui avaient suivi, l’atmosphère s’était détendue. Merci au Swann pour son accueil amical et son vin réjouissant.

***

Dans une notice biographique, à la fin de son recueil Il me semble (2013), Jean Barral évoque ainsi ses diverses activités.

***

Pour retrouver Jean Barral, on pourra consulter
La belle saison est proche, 22 min., 1959, qui figure dans le DVD Robert Desnos, Inédits, Sevendoc/Collection Phares.
Trois recueils de poèmes: Infinitude (2003), Infinitude II (2008), Il me semble (2013), ainsi qu’un essai autobiographique Le monde en soi (2 volumes, 2018) qui ont été publiés par les éditions Tarabuste.

Le Travail d’un poète, Jean Barral, Centre Georges Pompidou / Cinéma sur l’art, 10-28 mai 1995. Présentation d'A.Jouffroy

Desnos et Barral, autour du film La belle saison est proche, L’Etoile de mer, cahier Robert Desnos, n°9, 2005.

Hommage à Jean Barral

(1930-2020)

Parutions

 

Chantefables et chantefleurs:

 

A l’occasion des cent-vingt ans de la naissance de Robert Desnos, les Editions Gründ publient une nouvelle version des « Chantefables et Chantefleurs » illustrée par Mylène Rigaudie avec une préface de Jacques Fraenkel.

Disponible en librairie à partir du 4 octobre. 14.95 Euros.

 

Note de lecture sur Barocco Bordello, de Thierry Clermont :

Sous le titre Barroco bordello dont les éclats sonores auraient réjoui Robert Desnos, comme son double sens visant aussi bien la composition du livre que La Havane elle-même, Thierry Clermont nous donne à lire un récit nourri de références littéraires comme de souvenirs et de rêveries personnels, pour lesquels Cuba sert de lieu commun – géographique et textuel. C’est ainsi que Robert Desnos, qui l’a précédé à Cuba en 1928, lui tient lieu en quelque sorte de compagnon, lors de ses divers séjours dans l’île. Le voyage du poète sur le paquebot Espagne, sa découverte enthousiaste de la Havane, de ses lieux de plaisir, de la musique cubaine, sa rencontre avec Alejo Carpentier, ses amours pour Yvonne George et Youki, ses « fantômes » sont l’objet d’évocations attachantes, très précisément documentées. Par ailleurs, à maintes reprises affleurent par touches légères des allusions au poète, quand le récit se consacre à l’un de ses amis, tels Hemingway ou Garcia Lorca, qui eux aussi ont aimé Cuba. Robert Desnos ne ferait-il pas ainsi figure de passager clandestin dans Barroco bordello, à la façon dont Alejo Carpentier embarqua secrètement sur le paquebot Espagne repartant pour l’Europe grâce à la ruse amicale du poète ? Dans ce récit baroque, Desnos joue le rôle de complice discret de l’auteur, sur les traces du « réel merveilleux ».

 

Marie-Claire Dumas

Titre 1

A découvrir !

Une interview de Jacques Fraenkel à propos de Robert Desnos, où il évoque avec tendresse et humour ses relations d’enfant avec Robert Desnos pendant l’Occupation. Pour plus d’informations concernant le poète, on peut se référer à la biographie d’Anne Egger, Fayard, 2007.

et le making of de la série "En sortant de l'école" consacrée au poète !

Les quatre saisons, consacrées à Prévert, Desnos, Apollinaire, Eluard,

ont fait l’objet d’une publication en 2017, aux Éditions Thierry Magnier.