L'Étoile de Mer - la revue des Amis de Robert Desnos
Après avoir publié un bulletin ronéoté, le Bonjour de Robert Desnos, l'association publie chaque année depuis 1996 un cahier Robert Desnos, L'Étoile de Mer, dirigé par Thomas Simonnet.
Ces cahiers, offerts et destinés aux membres de l'association, peuvent également être commandés au siège au prix de 10 euros le numéro. Attention, certains numéros sont épuisés.
Pour plus d'information, consultez cette page.

Présence de Robert Desnos dans les œuvres littéraires contemporaines:

Le monde en soi, Jean Barral, éditions Tarabuste, 2018

Dans ces deux tomes où Jean Barral évoque son parcours de cinéaste et de poète, il revient de façon détaillée sur la réalisation de La belle saison est proche en 1959, film consacré à Robert Desnos. On peut se reporter à L’Etoile de mer, n°7, Desnos et Barral, autour du film La belle saison est proche, et voir le film dans Robert Desnos, Inédits, DVD de la collection Phares, Sevendoc.

 

À propos de Jean Barral
C’est son « désir de poésie » que ses livres ne cessent d’exalter. En premier lieu ses trois recueils de poèmes : 
Infinitude (2003), Infinitude II (2008) et Il me semble (2013).
Les 2 premiers volumes portent ces aspirations à l’infini que la poésie satisfait parfois et offrent « des éclats dans l’ombre du voyage » (Infinitude II, p.113), mais ils résonnent aussi de l’angoisse du vide, éprouvée au quotidien.
Dans le troisième recueil, le poète semble prendre acte que « Nous sommes tenus à l’écart de l’infini » (p.24), il constate sa fragilité : « Inutile de compter sur mon père ou ma mère/ Personne ne peut plus me protéger et j’ai peur de ce corps qui m’emmène/ Vaisseau pour franchir le temps ».Toutefois la poésie reste le recours, limité peut-être mais vital : « Je compte sur un petit corridor
pour laisser passer le poème/Il ne passe pas si l’ombre projetée par la mort se dresse entre les pans de murs » (p.55).
Avec Le Monde en soi I et II (2018), Jean Barral relisant ses écrits anciens, en extrait « des bribes du passé », les « Dits d’Alors » pour les réécrire en diverses «époques». Cette libre autobiographie a la saveur d’un retour à soi, souvent pittoresque et non dénué d’humour. « La vie courante, la vie intérieure » ne s’accordent pas si facilement! Des figures tutélaires se dessinent – celles
de l’enfance, le père et la mère, ou celles de la vie d’adulte, Jill sa compagne depuis 1978 et Noémie sa fille.
Cet essai biographique est accompagné de projets de scénarios et de romans – l’imaginaire prenant la suite du vécu, sans toutefois arriver à se clore en une œuvre achevée. En guise de conclusion à ces deux volumes, attachants par leur évocation du quotidien, « Mémoire du présent » réduit ce passé à une série de dates mais 
revient à une ultime réflexion sur son expérience
d’écrivain, entre prose et poésie.
Voici quelques-unes de ses formules d’approche de la poésie : « Écrire de la poésie aide à s’acclimater au mystère du monde. Lire de la poésie donne de la transparence aux êtres et aux choses (tome II, p.181) ».
Le poète doit «devenir apte à transcrire avec les mots de sa langue natale un être vécu qui le dépasse. On note comme on peut ce qui veut bien nous visiter, qui est de passage, et qui passe vite ! […] Il faut d’abord désirer. Se rendre disponible, dispos, discret. Attendre. Inutile de chercher. L’attente active, si cette notion est concevable (tome II, p.183-184). » Ou enfin : « Dans mes poèmes je tente une approche, j’ai peur, et je n’ai pas la prétention de conclure. Les mots qui me viennent sont des visiteurs imprévus qui s’installent chez moi sans daigner s’expliquer (tome II, p.182). Expérience fulgurante de l’inspiration poétique dans laquelle le poète n’a que la modeste place du « scribe ». Celle que Jean Barral a revendiquée.

Marie-Claire Dumas

Légende d'un Dormeur éveillé, Gaëlle Nohant, Editions Héloïse d'Ormesson, (2017).
Prix des libraires 2018

 

Le mot de Jacques Fraenkel: "Depuis que, très jeune, Gaëlle Nohant a découvert Robert Desnos, non seulement elle ne l’a pas quitté mais elle a vécu une véritable  histoire d’amour avec lui. En écrivant son roman elle a voulu partager cette passion avec le plus grand nombre et en dire les raisons. C’est pourquoi, en nous racontant les quinze dernières années de la vie de Desnos, elle a refusé d’écrire une biographie et tenu à nous le montrer bien vivant, dans ses nombreuses activités professionnelles, dans son travail d’auteur, dans ses heurs et malheurs d’amant. A la réalité historique, car elle s’est beaucoup documentée, a beaucoup lu, rencontré de nombreuses personnalités, elle a ajouté le charme et la liberté de la fiction. Aussi imaginative que scrupuleuse elle nous promène avec Robert  sur les routes qu’il a fréquentées, nous fait coudoyer ses amis, partager les mystères  de son  écriture et de ses amours. Gaëlle Nohant  nous fait  rencontrer Youki et nous la montre telle qu’elle fut, personnage complexe pleine de passion, parfois au pluriel, mais finalement une grande amoureuse sincère de Robert. C’est par sa voix que Gaëlle Nohant a tenu à nous raconter les derniers mois de la vie de Robert. Gaëlle Nohant pour elle un véritable style, autant romanesque que poétique, un enthousiasme etune tendresse qui ne manqueront pas de faire aimer le véritable Desnos et à le lire et relire, donc un ouvrage précieux pour le retrouver ou le découvrir."

Etc., poésie, Bernard Chambaz, Flammarion, 2016
(chapitre "Vous avez le bonjour de Robert Desnos", p.133-179)

J' ai vécu en ces temps, Olivier Todd, Grasset, 2011
 

Robert Desnos: le roman d'une vie, Dominique Desanti, Mercure de France, 1999

Ouvrages critiques:

 

Desnos et le cinéma, Carole Aurouet, Nouvelles Éditions Jean-Michel Place, coll. Le cinéma des poètes, 2016

Les Dessins hypnotiques de Robert Desnos, Édition établie et présentée par Carole Aurouet, Nouvelles Éditions Jean-Michel Place, collection Dessins d’Écrivain, 2015, 80 p.

Le Cinéma des poètes. De la critique au ciné-texte (Apollinaire, Albert-Birot, Artaud, Desnos, Péret), Carole Aurouet. Le Bord de l'eau, collection Ciné-Politique, 2014, 299 p.

Robert Desnos, biographie, Anne Egger, éditions Fayard, 2007

Robert Desnos, le poète libre, Collectif, sous la direction de Marie-Claire Dumas; éditions Indigo/Université de Picardie Jules Verne, 2007

Catalogue du Musée du Montparnasse : Desnos, Foujita et Youki, éditions Des Cendres, 2004

Destination Auschwitz avec Robert Desnos, témoignage, André Bessière; éditions L'Harmattan, 2003

Robert Desnos ou l'exploration des limites, Marie-Claire Dumas, éditions Klincksieck, 1980
L'évolution poétique de Robert Desnos, Rosa Buchole, Bruxelles, Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, 1956
 
Robert Desnos, par Pierre Berger. Collection Poètes d'aujourd'hui, éditions Seghers, 1946 - réédité en 1960 et 1970