L'Étoile de Mer - la revue des Amis de Robert Desnos
Après avoir publié un bulletin ronéoté, le Bonjour de Robert Desnos, l'association publie chaque année depuis 1996 un cahier Robert Desnos, L'Étoile de Mer, dirigé par Thomas Simonnet.
Ces cahiers, offerts et destinés aux membres de l'association, peuvent également être commandés au siège au prix de 10 euros le numéro. Attention, certains numéros sont épuisés.
Pour plus d'information, consultez cette page.

Présence de Robert Desnos dans les œuvres littéraires contemporaines:

Dans bien longtemps tu m'as aimé / Yann Verdo / Editions du Rocher

Ce « roman » est consacré de façon élégante et juste au destin de Robert Desnos, poète et résistant. Cette histoire d’un temps passé est saisie à partir de la rencontre amoureuse de l’auteur avec une jeune femme qui se déroule et s’achève maintenant, scellée au départ par la lecture de Corps et biens.

En un sens, il s’agit d’un hommage ardent de Yann Verdo à Desnos, dans la grande lignée des  tombeaux littéraires.

Il s’agit aussi de la découverte par les amants, lors de leurs pérégrinations à la poursuite du poète, du tombeau de la « Famille L Desnos » au cimetière Montparnasse. Tombeau sur lequel ils peuvent unir leurs mains. Mais que vient faire là, en ex-voto étrangement narquois, cette bouée de sauvetage ?

Cette question court furtivement tout au long du roman, jusqu’à trouver in fine sa réponse.

Dans un poème de Desnos « Les grands jours du poète » qui s’achève par la formule « on ne sait jamais » – laissant entendre que dans la vie comme en amour, la bouée n’assure aucune garantie de durée ! Humour noir sans doute et aussi liberté acquise par la reconnaissance du réel.

En excursus : Cette bouée, apparemment incongrue sur ce tombeau dérisoire, témoigne du souvenir que certains gardent de Robert Desnos (une photo de Valéry Hugotte, datée de 2018, figure sur internet, remplaçant des décorations antérieures). Vue en détail, cette bouée est accompagnée de diverses références à l’œuvre de Desnos… L’étoile de mer en particulier. L’oubli ne l’a pas emporté.

La meilleure preuve en est donnée aujourd’hui par le roman de Yann Verdo. C’est à un grand plaisir de découverte ou de retrouvailles avec Robert Desnos qu’il nous convie.

Merci de tout cœur.

 

Marie-Claire Dumas

Pour l’association des Amis de Robert Desnos

Barroco Bordello, de Thierry Clermont, Editions du Seuil
Parti sur les traces de Robert Desnos et de son séjour à Cuba en 1928, le narrateur arpente les rues de La Havane, découvre les nombreuses églises et les bars, flâne sur le Malecón pour y capter le « réel merveilleux » auquel il finira par succomber. Au fil de ses séjours, il croise des personnages hauts en couleur, dont un ancien guérillero, des musiciens, des anonymes extravagants rêvant de départs, une riche New-Yorkaise qui attend la chute du castrisme, une mystérieuse infirmière, un prêtre de la santería... Des souvenirs remontent : une amante ensorceleuse, un chauffeur de taxi fanfaron, des poètes et des cinéastes, ainsi que des figures illustres — Sartre et Beauvoir enflammés par la révolution, Alejo Carpentier, Lezama Lima, le boxeur Kid Chocolate, Paul Morand, le coureur automobile Fangio (kidnappé par les barbudos), Hemingway, Allen Ginsberg, García Lorca et quelques invités surprises, tels que le jeune Leonard Cohen ou encore Anaïs Nin.

Après les cendres, Benoît Damon, Éditions Héros-Limite, 2021. Lire la notice de Marie-Claire Dumas. 

Ombre parmi les ombres, Ysabelle Lacamp, Editons bruno Doucey, 2018

Le monde en soi, Jean Barral, éditions Tarabuste, 2018

Dans ces deux tomes où Jean Barral évoque son parcours de cinéaste et de poète, il revient de façon détaillée sur la réalisation de La belle saison est proche en 1959, film consacré à Robert Desnos. On peut se reporter à L’Etoile de mer, n°7, Desnos et Barral, autour du film La belle saison est proche, et voir le film dans Robert Desnos, Inédits, DVD de la collection Phares, Sevendoc.

 

À propos de Jean Barral

Légende d'un Dormeur éveillé, Gaëlle Nohant, Editions Héloïse d'Ormesson, (2017).
Prix des libraires 2018

 

Le mot de Jacques Fraenkel: "Depuis que, très jeune, Gaëlle Nohant a découvert Robert Desnos, non seulement elle ne l’a pas quitté mais elle a vécu une véritable  histoire d’amour avec lui. En écrivant son roman elle a voulu partager cette passion avec le plus grand nombre et en dire les raisons. C’est pourquoi, en nous racontant les quinze dernières années de la vie de Desnos, elle a refusé d’écrire une biographie et tenu à nous le montrer bien vivant, dans ses nombreuses activités professionnelles, dans son travail d’auteur, dans ses heurs et malheurs d’amant. A la réalité historique, car elle s’est beaucoup documentée, a beaucoup lu, rencontré de nombreuses personnalités, elle a ajouté le charme et la liberté de la fiction. Aussi imaginative que scrupuleuse elle nous promène avec Robert  sur les routes qu’il a fréquentées, nous fait coudoyer ses amis, partager les mystères  de son  écriture et de ses amours. Gaëlle Nohant  nous fait  rencontrer Youki et nous la montre telle qu’elle fut, personnage complexe pleine de passion, parfois au pluriel, mais finalement une grande amoureuse sincère de Robert. C’est par sa voix que Gaëlle Nohant a tenu à nous raconter les derniers mois de la vie de Robert. Gaëlle Nohant pour elle un véritable style, autant romanesque que poétique, un enthousiasme etune tendresse qui ne manqueront pas de faire aimer le véritable Desnos et à le lire et relire, donc un ouvrage précieux pour le retrouver ou le découvrir."

Etc., poésie, Bernard Chambaz, Flammarion, 2016
(chapitre "Vous avez le bonjour de Robert Desnos", p.133-179)

J'ai vécu en ces temps, Olivier Todd, Grasset, 2011
 

Robert Desnos: le roman d'une vie, Dominique Desanti, Mercure de France, 1999

Ouvrages critiques:

Dix cahiers surréalistes de 1924 / Domaine Jean Michel Place

Parmi ces dix cahiers surréalistes de 1924 figure le fac-similé d’un cahier Desnos avec en couverture une image intitulée « Sur la Volga – femmes tchérémisses battant le blé près de leur hutte ». Il comporte 24 pages avec des poèmes inédits dont des sonnets « L’Iliade », « Silence o nuit… » ainsi qu’un collage.

Nadja, un itinéraire surréaliste / Gallimard

Ce catalogue pour l’exposition qui vient de s’ouvrir à Rouen est consacré à Nadja et son histoire. Sous le titre de « Déambulations » sont réunis un ensemble de documents largement illustrés dont « Sommeils » (p. 121-127) sur Desnos commenté par Christophe Langlois.

 

 

L'étoile de mer, poème de Robert Desnos tel que l'a vu Man Ray, de Carole Aurouet, Editions Gremese, 2018

Desnos et le cinéma, Carole Aurouet, Nouvelles Éditions Jean-Michel Place, coll. Le cinéma des poètes, 2016

Les Dessins hypnotiques de Robert Desnos, Édition établie et présentée par Carole Aurouet, Nouvelles Éditions Jean-Michel Place, collection Dessins d’Écrivain, 2015, 80 p.

Le Cinéma des poètes. De la critique au ciné-texte (Apollinaire, Albert-Birot, Artaud, Desnos, Péret), Carole Aurouet. Le Bord de l'eau, collection Ciné-Politique, 2014, 299 p.

Robert Desnos, biographie, Anne Egger, éditions Fayard, 2007

Robert Desnos, le poète libre, Collectif, sous la direction de Marie-Claire Dumas; éditions Indigo/Université de Picardie Jules Verne, 2007

Catalogue du Musée du Montparnasse : Desnos, Foujita et Youki, éditions Des Cendres, 2004

Destination Auschwitz avec Robert Desnos, témoignage, André Bessière; éditions L'Harmattan, 2003

Robert Desnos ou l'exploration des limites, Marie-Claire Dumas, éditions Klincksieck, 1980
L'évolution poétique de Robert Desnos, Rosa Buchole, Bruxelles, Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, 1956
 
Robert Desnos, par Pierre Berger. Collection Poètes d'aujourd'hui, éditions Seghers, 1946 - réédité en 1960 et 1970